MONALISA TOUCH®

L’unique traitement de l’atrophie vaginale, corroboré par des études cliniques.

AMÉLIORATION DES SYMPTÔMES (%) AU BOUT DE 3 TRAITEMENTS MONALISA TOUCH CHEZ DES PATIENTES MÉNOPAUSÉES

BRÛLURE
84%
DÉMANGEAISONS
85%
SÉCHERESSE
76%
DYSPAREUNIE
72%%
LAXITÉ
90%

*Avec l’aimable autorisation du Dr Stefano Salvatore – Hôpital de San Raffaele, Milan (Italie)

L’atrophie vaginale est un état très répandu, surtout chez les femmes ménopausées (ménopause naturelle ou induite) ou venant d’accoucher. Le tractus vulvo-vaginal est très sensible à la baisse du taux d’œstrogènes qui entraîne une série de conséquences influant directement sur ​​la qualité de vie d’une femme : fragilité et laxité de la muqueuse vaginale, sécheresse, sensation de démangeaison et de brûlure, rapports sexuels douloureux (dyspareunie).

MonaLisa Touch ® est la seule procédure à être corroborée non seulement par des résultats cliniques, mais aussi par des études histologiques et ultrastructurales détaillées. Les publications scientifiques font état d’une régénération tissulaire effective qui s’obtient grâce à la combinaison unique de la longueur d’onde du laser CO2, de la structure du D-Pulse et d’une puissance d’émission appropriée.

MonaLisa Touch ® met à disposition une méthode, unique dans sa conception, qui est en mesure de rétablir les conditions trophiques de la région vulvo-vaginale.

À la ménopause, la muqueuse présente un état particulier avec des fibrocytes métaboliquement quiescents à la place des fibroblastes, d’où son incapacité à produire activement le collagène, l’acide hyaluronique et les autres molécules nécessaires à l’obtention d’un composant amorphe glycoprotéique approprié. Il en résulte une muqueuse sèche, car déshydratée, moins nourrie et donc plus fragile et plus facilement sujette aux infections.

MonaLisa Touch ® – Le nouveau système laser contre l’atrophie et la laxité vaginales et l’incontinence urinaire

Lorsque la teneur en eau du tissu conjonctif est faible, les nutriments et les défenses lymphocytaires, qui arrivent dans la lamina propria par les vaisseaux sanguins, ont plus de difficulté à migrer à travers la matrice du tissu conjonctif pour accéder à l’épithélium. Sans nutriment, l’épithélium s’amincit, ce qui entraîne la réduction de l’exfoliation de ses cellules superficielles, d’où une diminution du glycogène à l’intérieur de la lumière vaginale. Ceci provoque une diminution du nombre de lactobacilles, qui se nourrissent de glycogène et qui ont pour fonction de maintenir un niveau correct d’acidité dans le milieu vaginal. Le pH augmente alors, favorisant ainsi l’agression par des bactéries pathogènes et la survenue d’infections.

Le traitement pour l’atrophie vaginale a donc pour objectif de stimuler et restaurer l’activité métabolique d’avant la ménopause, grâce à une activité de synthèse renouvelée, non seulement du collagène, mais aussi de l’acide hyaluronique, des glycosaminoglycanes et des protéoglycanes. De cette façon, il est possible d’avoir de nouveau une muqueuse hydratée qui favorise le rétablissement d’un trophisme tissulaire correct et permet ainsi de récupérer l’entière fonctionnalité d’un tissu sain et plus jeune.

Voilà en quoi consiste l’effet stimulant exercé par le traitement MonaLisaTouch®, grâce à l’action du laser qui rajeunit la muqueuse vaginale, rétablissant ainsi sa fonctionnalité !

AMÉLIORATION DES SYMPTÔMES (%) 2 MOIS APRÈS 1 TRAITEMENT MONALISA TOUCH CHEZ DES PATIENTES EN ONCOLOGIE

BRÛLURE
85.15%
SÉCHERESSE
79.49%
DYSPAREUNIE
81.18%
DÉMANGEAISONS
88.85%
CHALEUR
73.76%
DOULEUR
76.34%

*Avec l’aimable autorisation du Dr M. Filippini – Responsable du service de gynécologie endoscopique de l’hôpital de Saint-Marin

Zone Médecins

Retour à la page d'accueil





Autres applications

Laxité vaginale, incontinence urinaire, dyspareunie, sécheresse vaginale.

SMARTXIDE2 V2 LR

Une technologie mini-invasive pour une meilleure qualité de vie

Zone scientifique

Accédez à la zone scientifique et découvrez les études scientifiques disponibles.